Conversion d’univers UNV vers UNX

Introduction

Les univers UNV sont morts, longue vie aux UNX ! Les univers créés avec l’outil de conception d’univers (« .unv ») anciennement connu sous le nom de Designer, ne seront plus maintenus par SAP à partir de 2027.

Faisons un focus sur les étapes clés pour anticiper et réaliser avec succès vos projets de conversion d’univers.

Rappels sur les univers

Un univers Business Objects est une couche sémantique ou vue métier permettant aux utilisateurs d’analyser les données d’entreprise et de les organiser dans des rapports et tableaux de bord dans un langage non technique à travers des outils comme Web Intelligence, Crystal Reports, Lumira ou SAP Analytics Cloud.

Un univers est composé de différents objets et fonctionnalités pour accéder, structurer et filtrer les différentes données :

  • Dimensions : données alphanumériques qui constituent un axe d’analyse, comme un code produit, une année…
  • Indicateurs : données numériques agrégés / KPI, comme un Chiffre d’affaires
  • Hiérarchies : temporelle (année, mois, date), géographique (Pays, Région, Département, ville)… qui permettent d’explorer les données
  • Filtres prédéfinis, comme l’année en cours (année N / N-1)
  • Calculs prédéfinis, comme le CA Année N…
Rappels Univers SAP BI4

SAP BusinessObjects dispose actuellement de deux outils pour la création d’univers :

  • L’outil de conception d’univers (UDT ou anciennement Designer) qui permet de créer des univers en format Unv où l’on réalise la modélisation (insertion de tables et de jointures) et la création des objets dans le même fichier
Universe Design Tool SAP BI4
  • L’outil de conception d’information (IDT) qui permet de créer des univers en format Unx où la modélisation et la création sont séparées en deux parties / fichiers :- Couche Sémantique : business layer « .blx »
    – Fondation de données : data foundation « .dfx »
Conception Information Tool SAP BI4

Bien que toujours pleinement fonctionnel, UDT n’évolue plus en termes de fonctionnalités depuis plusieurs années. Seuls les connecteurs sont mis à jour.

Les univers de type UNX sont de plus en plus utilisés, notamment pour les nouveaux projets, car ils permettent de bénéficier de nombreuses fonctionnalités absentes d’UDT comme :

  • Utiliser plusieurs sources de données dans le même univers
  • Créer des requêtes directement dans IDT
  • Créer et partager des projets entre plusieurs utilisateurs
  • Créer des invites de listes de valeur accessibles aux utilisateurs
  • Bénéficier d’une interface conviviale et plus intuitive pour développer son univers
  • Intégrer de nouveaux types de connexions (Azure SQL Server, Snowflake, Google Big Query…)
  • Les BI Sets, qui permettent de créer des filtres complexes à partir de plusieurs ensembles de données
  • Créer des familles de table afin de les identifier plus facilement dans la fondation de données
  • La compatibilité avec SAP Analytics Cloud

Conversion UNV - UNX

Il est possible avec l’outil IDT de convertir un univers au format unv vers unx afin de bénéficier des fonctionnalités de l’outil et des futures évolutions.

Conversion UNV UNX

Le schéma ci-dessus explique le processus de conversion. Il faut tout d’abord exporter l’univers UNV vers le CMS. IDT ira chercher un univers du CMS et il sera possible de le convertir pour obtenir un UNX. Il faut savoir que ce processus crée un nouvel univers de type UNX, basé sur l’UNV existant. Le processus est donc « réversible » car il ne modifie pas l’univers initial.

Prérequis

Avant de convertir un univers, assurez-vous que ce dernier ne comporte pas de fonctionnalités non prises en charge par les UNX ou l’outil de conversion, par exemple :

  • Source OLAP
  • Procédure stockée
  • Data Federator
  • Fonction @Scripts

Il est conseillé de procéder à une vérification de l’intégrité de l’univers UNV avant de lancer le processus de conversion afin de s’assurer que l’univers source est conforme et fonctionnel.

Actions post conversion

Il conviendra ensuite de réaliser les tests de non-régression entre l’univers UNV et UNX. Cette opération est réalisable manuellement ou par le biais d’outil comme 360 Bind.

Ces différents tests doivent inclure plusieurs vérifications :

  • Test de la connexion à la base de données
  • Comparaison du nombre d’objet dans chaque univers
  • L’intégrité de l’UNX généré
  • Validation des jointures (par exemple, les jointures complexes peuvent être mal converties)
  • La bonne conversion des prompts
  • La prise en charge des caractères spéciaux (ils peuvent être convertis en caractères inconnus)
  • Les contextes
  • Les restrictions d’univers

Comme évoqué précédemment, la conversion génère un nouvel univers UNX. Il est donc nécessaire de modifier ensuite les sources de données des documents Web Intelligence.
Une seconde phase de recette est donc essentielle pour s’assurer de la conformité des rapports Web Intelligence avec l’univers converti. Cette phase de vérification pourra être faite manuellement ou à l’aide d’outils tiers comme 360 View.

CONCLUSION DE L’EXPERT

Bien que les univers UNV continuent à fonctionner, ceux-ci ne profitent pas des dernières fonctionnalités développées par l’éditeur SAP et ne sont pas obligatoirement supportés par l’ensemble des outils de la suite SAP, comme SAC par exemple. Il est donc recommandé de convertir les UNV existants vers un format UNX afin de bénéficier des nouveautés et d’élargir le champ des possibles avec vos univers.
Si la conversion d’un univers en elle-même ne pose que peu de problème, il convient de ne pas sous-estimer la charge associée aux tests de non-régressions pour s’assurer de la validité des univers convertis.

Merci à Julien MARGUERITAT & Alexandre BOUNAS pour leur contribution à l’écriture de cet article.



Alerte Blog DeciVision Big

Laisser un commentaire