SAP BI 4.2 : la gestion des versions

Introduction

Disponible dans SAP BusinessObjects depuis la sortie de la BI4, la fonctionnalité « gestion des versions » (ou versioning) permet de gérer les différentes versions de vos ressources Business Intelligence. Nous allons voir comment celle-ci peut faciliter le développement et la mise à jour de vos univers et documents.

Pour implémenter cette fonctionnalité, BO se base sur l’outil de gestion des versions Apache Subversion (SVN). Cet outil libre existe depuis de nombreuses années, il est ainsi très stable. C’est pour cela que SAP l’a choisi pour sa plateforme.

Subversion est très utilisé dans le développement logiciel et la gestion de code source. Il repose sur le principe d’un référentiel, dans lequel sont conservés la version en production et son historique. À partir de cet historique, il est possible de naviguer entre les différentes révisions.

Mise en place

L’utilisation de cet outil se fait depuis la console d’administration (CMC) dans la rubrique gestion des versions. Elle est donc plutôt réservée aux administrateurs de la plateforme. Néanmoins, il est possible de la confier à des administrateurs délégués qui seront les garants de la validité du contenu.

La mise en place du suivi de version se fait de deux manières. Pour la première, il est possible de sélectionner les éléments à gérer, au cas par cas, et de les ajouter à la gestion des versions.

Gestion des versions dans la CMC

La deuxième méthode consiste à sélectionner un dossier et à l’ajouter à la gestion des versions. Dans ce cas, une version de chaque élément du dossier sera créée dans le Système de gestion des versions (VMS).

Ajout dossier Gestion des Versions

À l’ajout de la première version d’un élément, puis pour toute action, il est demandé de renseigner un commentaire. Celui-ci permet de documenter les modifications apportées par la révision, et est visible dans l’historique.

Dans la liste des ressources, deux paramètres vont alors s’incrémenter suite à cet ajout :

  • La version CMS qui correspond à l’identifiant de la version actuellement en place sur le référentiel.
  • La version VMS qui indique le nombre total de versions existantes dans le système.
Paramétrage des listes de ressources

Pour chaque version enregistrée, une copie de la version reste stockée en base. Ainsi, l’utilisation de cette fonctionnalité sur un grand nombre d’éléments peut entraîner une forte augmentation du volume occupé par les ressources du serveur.

Vérification d’une version

Si la ressource précédemment ajoutée à la gestion des versions est modifiée, alors nous pouvons le constater dans la colonne Version CMS. La mention « Warning » apparaît à côté du numéro de la Version CMS pour signaler que la version disponible dans le référentiel est différente de la version vérifiée.

Vérification de la version BusinessObjects

Lorsque le « Warning » apparaît, trois scénarios sont possibles :

  • Ajouter les modifications réalisées au système de versions en utilisant le bouton Vérification. Cette version avec modification deviendra alors la nouvelle référence.
  • Revenir à la dernière version validée et écraser les modifications non-vérifiées en cliquant sur Obtenir la version la plus récente.
  • Créer une copie pour générer un document copie de la dernière version vérifiée. On parle alors de nouvelle branche, puisque les modifications sur cette branche n’affectent pas la ressource d’origine.

Notre avis : cette fonctionnalité est pertinente pour quiconque souhaite maîtriser la qualité du contenu de sa plateforme en validant certains documents ou univers après des évolutions importantes.

Récupération d’une version d’un objet

Pour récupérer une version d’un objet de la plateforme, il est possible d’utiliser le bouton Obtenir la version la plus récente. Dans ce cas, la version du référentiel sera directement remplacée par la dernière version vérifiée. Cependant, pour charger une ancienne version, il faut passer par l’Historique. Ainsi, apparaît la liste des versions existantes, avec pour chacune le numéro de la révision (que l’on peut voir dans la colonne Version CMS), la date de modification, l’utilisateur créateur de la révision, le CMS et le commentaire qui a été renseigné lors de l’ajout de la version.

Récupération de la version d'un objet

Après avoir sélectionné la version voulue, il suffit de cliquer sur Obtenir la version pour la charger et modifier le document du référentiel.

Notons qu’il est également possible pour un utilisateur de verrouiller une ressource afin d’empêcher les autres utilisateurs de créer de nouvelles versions vérifiées ou encore de charger d’anciennes révisions de cette même ressource. Dans ce cas, seule la personne qui a verrouillé la ressource, dont le nom apparaît à côté des numéros de versions, pourra la déverrouiller.

Récupération des ressources supprimées

La deuxième utilité principale de la gestion des versions est de pouvoir récupérer un contenu supprimé de la plateforme.

Si après avoir été ajouté à la gestion des versions, le contenu d’un dossier ou d’une ressource est supprimé, il sera toujours possible de consulter son historique de versions (en allant dans Afficher les ressources supprimées puis historique).

Récupération de ressources supprimées BusinessObjects

À partir de ce menu il est possible de restaurer l’une des versions vérifiées du document ou d’en obtenir une copie.

Notre avis : même si elle a perdu de son utilité depuis l’arrivée de la Corbeille, cette fonctionnalité permet de s’assurer qu’une ressource et ses versions seront toujours accessibles, même après le délai de rétention de la Corbeille. Elle permet ainsi de sécuriser le contenu le plus sensible.

Mise en œuvre

Comme mentionné au début de l’article, il est possible de créer des rôles d’administrateurs délégués. Les fonctions de ces administrateurs peuvent être définies précisément via les droits applicatifs pour leur autoriser ou non un certain nombre de fonctionnalités (créer une version, charger une révision…).

Le contenu du système de gestion des versions peut être migré d’une plateforme à une autre notamment dans le cadre d’un passage d’une BI 4.1 à une BI 4.2.

Il est possible de modifier le gestionnaire de version utilisé par défaut (Subversion) et de le changer pour la solution ClearCase d’IBM.

CONCLUSION DE L’EXPERT

La gestion des versions offre des fonctionnalités qui permettent de suivre et contrôler le contenu de votre plateforme BI4. Elle rend possible la navigation entre différentes révisions sur vos ressources, ainsi que la récupération de contenu supprimé. En outre, elle permet d’éviter de stocker sur votre plateforme de nombreuses copies d’un même document lorsque vous les modifiez.

Elle est particulièrement utile si vous possédez différents environnements (développement, test,  production), puisqu’elle vous permet de maîtriser les promotions de contenu entre vos plateformes.

Le seul bémol de cette fonctionnalité reste que la gestion du contenu versionné est manuelle. Ainsi, la plupart du temps, cette fonction est utilisée seulement pour les ressources critiques.



Laisser un commentaire