Power BI – Les modèles composites

Introduction

Power BI est la solution de reporting de Microsoft. Elle est composée entre autres de Power BI Desktop, de Power Query, ….

Power BI Desktop est un outil de type « client lourd » qui permet de restituer et mettre en forme les données provenant de différentes sources. Nous avons vu dans un précédent article qu’il existe deux types de chargement de données : Import et DirectQuery.

Auparavant, lorsque le mode de chargement de données était le DirectQuery, il était impossible d’ajouter d’autres données provenant d’une source différente. La définition des cardinalités entre les tables était également limitée.

Désormais ces éléments bloquants sont outre passable grâce aux modèles composites.

Les exemples sont basés sur une base de données SQL Server ainsi que des fichiers Excel.

Utilisation de modèles composites

Notre première source de données est une base SQL Server :

Source base de données SQL Server

Nous ajoutons à notre modèle les cardinalités entre nos différentes tables.

Construction du modèle

Nous souhaitons désormais rajouter une table « Resort » qui n’est pas dans notre base de données source. Nous allons donc importer cette table via un fichier Excel (Obtenir les données à Excel).

Ajout d'une nouvelle table

Une fois cette table importée, nous créons notre lien entre la table « COUNTRY » et notre nouvelle table « Resort ».

Ajout d'un lien entre les tables

Attention : Il se peut que lors de la création d’un élèment visuel, le message d’erreur ci-dessous apparaisse.

Impossible d'afficher l'élément visuel

Si tel est le cas, il vous faudra vérifier les jointures faites entre les tables. Dans notre exemple, il fallait mettre les cardinalités en « double-sens ».

Une fois les jointures faites, nous créons une visualisation « Table » avec les données de nos différentes sources.

Les champs « COUNTRY », « REGION », « CITY » et « INVOICE_DATE » provenant de notre source SQL Server, « RESORT » du fichier Excel.

Visualisation de Table

Tout comme pour le DirectQuery, le mode de stockage est indiqué en bas de Power BI Desktop et peut être changé.

Changement du mode de stockage

CONCLUSION DE L’EXPERT

Les modèles composites permettent de combiner les deux méthodes de chargement pour analyser ses données au sein de l’outil ou tout simplement plusieurs sources de données différentes.

Pour en savoir plus sur les différentes méthodes de chargement, c’est ici.

Il faut cependant garder en mémoire que plus il y aura de sources de données différentes présentes au sein d’un même modèle, plus les performances du document et l’expérience utilisateur seront impactées négativement.

Pour en savoir plus sur Microsoft Power BI, c’est ici.



Laisser un commentaire