Le « What If Analysis » avec les contrôles d’entrées

Il s’agit ici d’une fonctionnalité qui est apparue avec la version XI 3.1 + SP5 de Web Intelligence, dans le but d’offrir beaucoup plus d’interactivité dans un document.

Objectifs du contrôle d’entrée

Le contrôle d’entrée, dans un document Web Intelligence permet :

  • De filtrer sous forme de composant graphique, les Dimensions et Indicateurs de chaque document
  • De mettre en relation les différents blocs du document
  • D’effectuer de la simulation interactive !!
Controles entree webi

Le contrôle d’entrée « simple »

Les contrôles d’entrées permettent de contrôler le contenu d’une ou plusieurs parties du document (tableaux ou graphiques) à partir de listes déroulantes, de boutons radio, de curseurs ou de cases à cocher.

Pour mettre en place un contrôle d’entrée, cela se passe dans l’onglet « contrôle d’entrée ».

Controle entree simple web intelligence

Vous devrez ensuite choisir un objet sur lequel va porter le contrôle d’entrée, choisir le type de contrôle d’entrée que vous voulez intégrer ainsi que l’opérateur puis sur quels éléments du rapport vous souhaitez que votre contrôle agisse.

Vous retrouvez alors le contrôle d’entrée que vous avez défini. Vous pouvez désormais choisir la valeur de l’objet afin de faire évoluer de manière rapide le périmètre de votre analyse.

Controle entree simple webi

La simulation dans Web Intelligence

A partir des contrôles d’entrée « simple », il est également possible de mettre en place de la simulation.
En effet, il est possible de mettre en place une variable paramètre qui va pouvoir varier et ainsi faire évoluer dynamiquement le contenu d’un autre objet.

Il suffit de créer un contrôle d’entrée de type curseur sur cette variable et que cette variable soit utilisé dans une formule de calcul.

Dans notre exemple, nous avons créé 3 variables qui rentrent dans le calcul du CA prévisionnel. Lorsque l’on fait varier les taux, le CA prévisionnel évolue en fonction du taux fixé pour chaque type de produit.
Par exemple, partons du tableau suivant qui contient une dimension « Lines » et un indicateur « Sales Revenue ».

Variateurs webi
Simulation webi

Le composant qui devient contrôle d’entrée

Grâce à ces contrôles d’entrée vous pouvez contrôler le contenu d’un tableau ou un graphique à partir d’un autre tableau ou graphique du document

Ce type de contrôle d’entrée rend le document encore plus interactif puisque une ligne du tableau ou alors une zone d’un diagramme va vous permettre de piloter tout ou partie de votre rapport.

Pour qu’un composant du rapport devienne contrôle d’entrée, nous n’allons pas passer par l’onglet contrôle d’entrée mais faire ce que l’on appelle une « mise en relation ».

Composant Controle entree simple webi

C’est la seule différence avec la mise en place de contrôle d’entrée « classique » puisque le reste de la procédure est la même à savoir : choix de l’objet et choix des cibles du contrôle d’entrée (ici notre histogramme). A noter que vous ne pouvez plus choisir l’opérateur et le type de contrôle.

Une fois que vous avez défini votre graphique en tant que contrôle d’entrée, vous pouvez observer un petit icône en haut à droite du composant.

Les zones du graphique sont alors cliquable et pilotent maintenant notre histogramme.

Histogramme WebIntelligence
Histogramme webi

Exemple de rapport

Rapport avec controles d'entrée

Conclusion

Cette fonctionnalité permet, dans un document WebI, de construire des tableaux de bord interactifs et pour la première fois d’offrir la possibilité de faire de la simulation ! A consommer sans modération dans vos tableaux de bord !

Article rédigé par Savignien HEID.



Laisser un commentaire

Etes-vous un humain ? *

INSCRIVEZ-VOUS AU BLOG DECIVISION
Recevez tous les mois nos billets d'experts sur les produits de la gamme BI SAP : Web Intelligence, Lumira, Design Studio, Roambi, BusinessObjects Cloud, HANA...