DeciVision a testé pour vous les nouveautés de QlikView.NEXT

Qlikview NEXT est la nouvelle version de QlikView, toute neuve, toute belle, full web et pleines de belles promesses notamment une utilisation ultra simplifiée et la possibilité pour n’importe quel type d’utilisateur de créer de belles applications rapidement, en toute simplicité et sur n’importe quel terminal (ordinateur fixe, portable, tablette, smartphone).

Et comme les nouveautés n’arrivent jamais seules, QlikView a introduit de nombreux nouveaux concepts. Tout (ou presque) a été revu ! Lorsque l’on ouvre l’interface client, il est difficile de s’y retrouver tant NEXT est différent du QlikView classique que l’on connaît.

Je vous propose donc maintenant d’aborder en détails les nouveaux concepts et nouvelles fonctionnalités de QlikView.Next en y intégrant les évolutions apportées par la deuxième version de la bêta (0.95) qui a été dévoilée le 1er juillet dernier :

Nouveaux concepts de Qlikview Next

Le Hub

Le « Hub » : C’est le lieu où l’on retrouve tout le contenu que l’on a créé et où l’on crée de nouvelles applications.

Un design très épuré, très peu de boutons… On est très loin de la page de démarrage QlikView avec ses 7 onglets, sa barre d’outils et ses nombreuses possibilités de personnalisation. Bien qu’à première vue le Hub peut s’apparenter à une page web, il s’agit en réalité de l’outil client/serveur sur lequel l’utilisateur développe ses propres applications : Le nouveau QlikView Desktop.

Hub Qlikview

L’App Overview

L’« App Overview » : Lorsque l’on sélectionne une application, celle-ci ne s’ouvre pas directement comme c’était le cas précédemment.

L’application s’ouvre désormais sur une page appelée « App Overview » sur laquelle on retrouve toutes les feuilles d’une application, les marques-pages et les « histoires » créées. Il est possible à partir de là de créer de nouvelles feuilles, de nouveaux marque-pages et de nouvelles « histoires » mais également d’accéder au script et au modèle de données. l’« App Overview » est très pratique car elle permet d’avoir une vision globale de l’application et de la structure des feuilles, de plus, on peut accéder directement à la feuille de notre choix et non plus obligatoirement à la première page de l’application.

App Overview

Les Streams

Streams (courant, flot) : Le contenu du Hub est organisé en streams.

Un stream est une collection d’applications à laquelle un groupe d’utilisateurs peut accéder. Un stream autorise notamment un utilisateur à lire ou publier des applications. En résumé, la sécurité des applications QlikView est désormais gérée au travers de ces streams ce qui rend la gestion des droits plus aisée et moins fastidieuse car les droits peuvent désormais s’appliquer sur des groupes d’applications et non plus application par application.

Storytelling : Le but du storytelling est de pouvoir partager de l’information entre utilisateurs afin de mieux comprendre le raisonnement de chacun.

Cela consiste en un document de présentation ressemblant à du PowerPoint. Chaque besoin est exprimé sous la forme d’un paragraphe et il est possible d’y intégrer des captures d’écran d’objets. Le storytelling est une manière simple de décrire ses besoins sous forme d’anecdote. Cela sert en amont a bien exprimer ses besoins et en aval à vérifier que la solution développée correspond bien aux besoins.

Storytelling Qlikview

Changements et nouvelles fonctionnalités

Captures d’écran : Le storytelling a introduit un autre concept majeur de cette nouvelle version : le snapshot (capture d’écran). Les captures sont rangées dans une librairie et peuvent également être utilisées dans les applications.

Quick data load : Cette nouvelle fonctionnalité vous permet, une fois que vous avez ouvert une application, d’y charger des données en précisant si vous souhaitez ajouter des données aux données existantes ou bien supprimer les données existantes et les remplacer. L’utilité est de contourner l’utilisation fastidieuse du script de chargement de données. Il est possible d’ajouter des données à l’application en passant par cette interface plus graphique que le script de données.

Data Load Qlikview

Modèle de données

L’interface de visualisation du modèle de données a également évolué et de nouvelles fonctionnalités ont été intégrées.

Il est désormais possible de masquer tous les champs des tables, de toutes les afficher, ou de n’afficher que les clés. De plus des options d’organisation des tables ont été ajoutées : grid layout (affichage en grille), auto layout (affichage automatique), restore layout (affichage de départ). Enfin, la fonctionnalité de prévisualisation des tables a changé pour devenir beaucoup plus design.

Au final, il n’y a pas de changement majeur à noter, l’interface est principalement devenue plus facile d’utilisation.

Modele de données

Script de chargement des données

Cette section a également beaucoup changée côté design.

Les onglets de navigation entre les feuilles du script sont désormais à gauche et plus en haut. Des fonctionnalités de commentaires et d’indentation ont été ajoutées. De plus, l’interface de débogage a été enrichie : affichage de la progression du script, points d’arrêt, variables de sortie,…

Les changements concernant le script sont surtout visuels, je pense qu’il est toujours aussi difficile pour un utilisateur non averti de s’y retrouver dans ce script…

Chargement données Qlikview

L’interface

L’interface des applications a également énormément évolué.

Un bouton a été ajouté et permet de passer d’un mode « visualisation » à un mode « modification ». La création d’application n’a plus rien à voir avec ce que l’on a pu utiliser dans QlikView V11. Lorsque l’on veut ajouter un objet à l’application celui-ci se place par défaut « là où il reste de la place », l’agencement de l’application est beaucoup moins libre qu’avant. On retrouve dans la barre de gauche les graphiques et les champs disponibles et dans la barre de droite les options de personnalisation de l’objet sélectionné.

La création d’application a été simplifié, elle est plus assistée, ce qui la rend plus accessible aux utilisateurs novices.

L’ENORME avantage de QlikView.next est que l’application s’adapte automatiquement à la taille de l’écran de l’utilisateur, ce qui n’était pas le cas avant !

Interface applications Qlikview

Sélection Lasso

La sélection « Lasso » : Fini le temps de la sélection « rectangulaire » !

Une des nouveautés très visuelle de QlikView.next est la sélection « lasso » qui s’effectue à l’aide de la souris sur ordinateur et de façon tactile sur les tablettes et smartphone. Cela rend l’utilisation de l’application plus fun et moderne.

Lasso Qlikview

Map Object

Le « map object » : QlikView a intégré un objet cartographique dans leur nouvelle version.

Même s’il n’y a à ce jour aucune précision sur la façon dont on utilise cet objet et que la version de test ne dispose pas de dimension exploitable par cet objet, cette fonctionnalité de cartographie est pleine de promesses !

L’objet « Text & image » : L’objet texte de la version V11 n’existe plus.

Il a été remplacé par un objet qui permet de combiner à la fois du texte et des images : l’objet fourre-tout en somme. Le texte est directement personnalisable dans l’objet (couleur, taille, style). L’inconvénient est qu’il n’est pas possible de déplacer les images les unes par rapport aux autres.

Objet Texte Qlikview

Visualisation de graphique

La visualisation partielle de graphique : Une nouvelle fonctionnalité visuelle de QlikView.next qui en met plein la vue est ce que j’ai appelé la « visualisation partielle de graphique ».

Dans QlikView V11, s’il y avait trop de données à afficher dans un graphique, la légende était tronquée, ce qui pouvait poser de très gros problèmes d’interprétation des données. Il est désormais possible de créer des graphiques contenant beaucoup de données sans problème grâce à une barre de navigation située à coté du graphique et qui permet d’explorer un graphique volumineux aisément.

Vision partielle Qlikview

Conclusion

Pour apprécier pleinement cette nouvelle version de QlikView, il faut tout simplement ne jamais avoir utilisé la précédente. La différence entre QlikView et QlikView.next est tellement grande que l’on peut avoir l’impression de repartir de zéro avec QlikView.next, de devoir tout réapprendre.

Il faut un certain temps avant de retrouver ses repères… mais une fois que c’est le cas, QlikView.next s’avère être un outil ultra puissant en termes de fonctionnalités et de design, surtout pour une utilisation sur smartphone et tablette.

La mobilité n’est désormais plus réduite à de la consultation d’application, il est maintenant possible de créer et d’administrer des applications depuis son téléphone ou sa tablette et c’est dans cela que réside la plus grande avancée de QlikView.next.

Article rédigé par Séverine HURE.



Laisser un commentaire

Etes-vous un humain ? *