Interagissez sur vos données en live avec QlikView !

Depuis de nombreuses années, les décideurs nous demandent s’il est possible de modifier les données directement dans leur tableau de bord, notamment pour réaliser de la simulation.

La commande INPUTFIELD dans Qlikview

QlikView a tenté de répondre à ce besoin en proposant une solution plutôt intéressante. Avec la commande INPUTFIELD, intégrée directement dans le script, il est maintenant possible de transformer n’importe quel tableau en champ de saisie.

Le champ de saisie est un champ classique à la seule différence que sa valeur peut-être éditée directement dans l’application.

Pour bien comprendre l’utilisation de cette fonctionnalité, nous allons prendre un exemple concret …

Admettons qu’un directeur administratif et financier soit en pleine réflexion sur l’attribution de ses budgets pour les différents services de sa société.

Le script initial de chargement du fichier Excel des budgets devrait ressembler à cela :

Script Excel Qlikview

Et le résultat obtenu devrait ressembler au tableau ci-dessous :

  • Les données du cadre vert sont les budgets qui ont déjà été validés les années précédentes.
  • Les données en rouge sont nulles puisque l’entreprise est en pleine réflexion budgétaire.
Résultat Script Excel Qlikview

Si nous ouvrons un tableau de bord QlikView concernant l’attribution des budgets, nous remarquons que nous n’avons aucune valeur de renseignée concernant l’année 2014. Logiquement, les graphiques concernant la répartition et l’évolution du budget ne contiennent aucune donnée pour cette année 2014 :

Tableau budget Qlikview

QlikView propose de modifier les données du budget directement dans le tableau de bord et ainsi pousser la réflexion sur l’impact d’un changement au niveau de ces budgets (simulation).

Pour cela, il faut éditer le script et insérer la commande « Inputfield » devant le champ concerné :

INPUTFIELD Qlikview

Attention !! … Il est très important d’écrire cette commande avant le chargement du champ car sinon toutes les modifications seront perdues à chaque chargement des données.

Après enregistrement du script et rechargement des données, lorsque nous survolons les cellules du budget, nous avons un icône de saisie qui apparait. Celui-ci nous indique que nous pouvons éditer la cellule :

Modification qlikview

Nous pouvons alors cliquer sur cet icône et modifier la valeur affichée :

Modification donnees qlikview

Nous appuyons sur « Entrée » pour valider la valeur et  mettre à jour automatiquement les données dans le tableau de bord :

Tableau Qlikview

Il est alors possible de simuler la répartition du budget par service, comparer avec les années précédentes et regarder les différents impacts sur le reste de l’application :

Tableau Financier Qlikview

L’avantage des champs de saisie est que les modifications se font de manière interactive impactant tout le document et donc toutes les représentations graphiques faisant appel à ce champ sans pour autant avoir à relancer le chargement des données.

En revanche, cette fonctionnalité présente quelques défauts :

  • Il n’est pas possible de revenir à la valeur précédente dans une cellule lorsque la modification a été validée. Il faut donc être très prudent sur les champs que nous transformons en champ de saisie puisqu’il est vite possible pour un utilisateur non averti de rendre un document totalement incohérent.
  • Les formats de nombre sont également difficilement gérables puisqu’il est possible par exemple d’insérer des données alphanumériques malgré que notre champ de saisie soit initialement numérique.
  • Il est très important de bien comprendre que les données sont modifiées uniquement dans l’application et que ce n’est pas la base de données qui est impactée.
  • Il faut savoir également que les champs de saisie ne sont pas destinés à contenir de grandes quantités de données, car ils stockent les données d’une manière bien moins efficace que les champs classiques.

Pour ma part, je trouve cette fonctionnalité très puissante et vraiment intéressante notamment dans le cadre de la simulation. En revanche, je pense qu’il faut l’utiliser à bon escient et rester prudent sur la mise à disposition de cette fonctionnalité pour l’utilisateur qui pourrait vite faire déraper la cohérence des données de son tableau de bord.

Article rédigé par Adrien PLAUD.



Laisser un commentaire

Etes-vous un humain ? *

INSCRIVEZ-VOUS AU BLOG DECIVISION
Recevez tous les mois nos billets d'experts sur les produits de la gamme BI SAP : Web Intelligence, Lumira, Design Studio, Roambi, BusinessObjects Cloud, HANA...